Sécurité de l’information: « Les enjeux d’un nouveau monde numérique »

L’ère du numérique a révolutionné notre mode de travail et nous demande constamment de le réorganiser, en effet, tous les 6 mois l’humanité fabrique plus de données que sur toute la période précédente.

photo preventica
De gauche à droite : Robert CROCFER, Francis BERGEY, Jean-Paul PINTE, Richard OLSZEWSKI

Lors de cette conférence au Salon “Préventica”, Robert Crocfer Ingénieur d’étude à l’Université de Valenciennes, Francis Bergey Ingénieur Sécurité à la SNCF, Jean Paul Pinte Dr en Information scientifique et Technique et Richard Olszewski Enseignant et consultant expert en gestion des risques nous ont présenté les enjeux de ce nouveau monde numérique.

Le passage à l’ère du tout numérique

Ordinateurs, smartphones, tablettes … Ces objets, hier encore inconnus, envahissent aujourd’hui notre quotidien. En 20 ans, les technologies de l’information et de la communication n’ont cessé d’évoluer et de se propager pour devenir aujourd’hui des incontournables de nos foyers mais également des entreprises.

Les réseaux sociaux, les blogs, les sites internet … nous parlons aujourd’hui de génération hyper connectée. Chaque minute, environ 350 000 tweets, 15 millions de SMS et 200 millions de mails sont envoyés au niveau mondial ; pendant le même laps de temps, des dizaines d’heures de vidéos sont mises en ligne sur YouTube, des centaines de milliers de nouveaux fichiers sont archivés sur les serveurs de Facebook. Ces chiffres pourraient donner le tournis, mais ils mettent surtout en évidence un phénomène : l’explosion du partage d’informations numériques. Continuer la lecture de Sécurité de l’information: « Les enjeux d’un nouveau monde numérique »

Que rapporte 1€ investi dans la SST ?

Lors du salon « Préventica » du jeudi 9 octobre 2014 à Nantes, nous avons assistées à une conférence sur la santé et la sécurité au travail. Monsieur LAPAZ, directeur de la rédaction Pic Magazine, nous a démontré l’importance de l’investissement dans la prévention des risques professionnels à travers une étude réalisée auprès de l’OPPBTP (Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics). Selon cette étude, l’investissement permet de favoriser la performance de l’entreprise à travers différentes niveaux :

  • La conformité règlementaire : respecter la législation
  • L’économie : éviter les coûts à venir
  • L’image : améliorer la notoriété de l’entreprise
  • Les ressources humaines : attirer, motiver et fidéliser les salariés
  • L’éthique : protéger les salariés

En effet, M.LAPAZ, démontre que le fait d’engager une dépense permet d’anticiper les coûts, de les réduire et d’améliorer la performance de l’entreprise. Ce fonctionnement permet de passer d’une logique d’évitement des pertes à l’amélioration de gains en termes d’organisation, techniques et humains. Continuer la lecture de Que rapporte 1€ investi dans la SST ?

Les bruits et les vibrations aux postes de travail et dans l’environnement

Madame Jeanne PERIER, Ingénieur acousticien pour le groupe Gamba Acoustique
Madame Jeanne PERIER, Ingénieur acousticien pour le groupe Gamba Acoustique

Cette conférence nous a été présentée par Jeanne PERIER, Ingénieur Acousticien qui travaille pour le groupe Gamba Acoustique.
Le but de cette entreprise est d’intervenir auprès de divers établissements pour réduire les bruits et vibrations aux postes de travail et d’adopter les bonnes pratiques. Les enjeux de la maîtrise des bruits et des vibrations sont : le respect de la règlementation en vigueur, ne pas occasionner de gêne pour les riverains et réduire les troubles sur la santé des salariés.

Les cas concrets :
– Enquêtes auprès des opérateurs
– Estimation de l’exposition sonore de l’entreprise à l’aide d’une bibliographie
Cartographie : elle permet de voir si le personnel est exposé ou non au bruit et distinguer dans quel secteur le salarié doit mettre ou non des équipements de protection. C’est une opération qui s’effectue sur plusieurs jours.
( lex : niveau d’exposition au bruit sur 8 heures. Il ne faut pas dépasser 87 DBA avec des équipements de protection individuelle.)
Dosimétrie : Cette mesure prend en compte les bruits propres que l’individu peut ressentir. Elle est effectuée sur une dizaine de jours, c’est 201 heures de mesures analysées. Cette mesure donne des résultats précis sur le personnel qui est exposé contrairement à la cartographie.

La cartographie est peu coûteuse, facilement compréhensive et facile à communiquer, Il existe des différences sonores entre la cartographie et la dosimétrie. Puisque la dosimétrie prend en compte les bruits sonores du salarié, le volume sera plus important que celui d’une mesure cartographique. Continuer la lecture de Les bruits et les vibrations aux postes de travail et dans l’environnement

Quelles Formations et Protections pour les Personnels travaillant en Milieu de Santé ?

Conférence donnée par la Société Française d’Hygiène Hospitalière,

Le Jeudi 9 Octobre,

Au Salon Préventica à Nantes,

La protection des salariés est un sujet important surtout dans le milieu médical où les risques sont multiples et peuvent avoir des conséquences irréversibles sur la santé du personnel. Il s’agit donc de mettre en place des mesures pour protéger les soignants sur leur lieu de travail. Ce sujet apparaît d’autant plus d’actualité avec l’épidémie du virus Ebola qui a notamment infecté une aide-soignante espagnole ayant procuré des soins à des patients contaminés. On en vient ainsi à se demander si la formation du personnel soignant en terme de protection est suffisante et si les outils utilisés sont efficaces pour lutter contre les risques infectieux ?

SANTE_XS

Continuer la lecture de Quelles Formations et Protections pour les Personnels travaillant en Milieu de Santé ?

Faire face à la violence et à l’agressivité

« Violence is the problem, not the solution »

Étaient présents : Monsieur Eric Hugot, gérant du groupe Exceltis, formateur en gestion des conflits et coach, et les 50 conférenciers.

Monsieur Hugot a commencé par nous expliquer les différences entre la violence et

Eric Hugot, gérant du groupe Exceltis
Eric Hugot, gérant du groupe Exceltis

l’agressivité, que nous pouvons retranscrire grâce à ces deux définitions :

Violence : Utilisation de la force physique ou psychologique pour contraindre ou           dominer, causant des dommages (coups, blessures, souffrances) ou la mort.       Phénomène intentionnel à caractère non légitime.

 Agressivité :    Comportement naturel (pulsion pour se protéger d’un danger) où les actions et la violence dominent, dirigé contre les autres, soi, les animaux ou encore les objets, prenant des formes diverses (agressivité domestique, au travail, criminelle, physique).

Il y a plusieurs façons de faire face à ces deux phénomènes, mais la première chose est d’apprendre à se connaître soi-même. Continuer la lecture de Faire face à la violence et à l’agressivité

Comment prévenir les conduites addictives en entreprise ?

Se préparer au pire pour éviter le pire

Étaient présents : Laurent MURARO, consultant-formateur en addictologie de l’association « Alassca Conseil », son assistante et environ 200 conférenciers.

Alassca Conseil est une association loi 1901 créée en 1910. Elle compte 70 départements, 6 500 adhérents pour 40 000 bénéficiaires. Ses principales missions sont l’accompagnement des personnes souffrant d’addictions ainsi que de leur entourage, et la prévention des conduites addictives (drogues, alcool, cyberdépendance, travail pathologique, achats compulsifs…). Son périmètre d’action s’étend aux entreprises et aux collectivités.

Continuer la lecture de Comment prévenir les conduites addictives en entreprise ?

Le recrutement en agence de travail temporaire ; Gare aux idées reçues !

Contrairement aux idées reçues, les agences de travail temporaire ont désormais le droit d’étendre leur panel de compétences à du recrutement en CDD/CDI, et ne se cantonnent plus uniquement aux missions d’intérim. Il ne faut cependant pas oublier que cette activité reste notre cœur de métier mais elle se développe et s’élargit de plus en plus  à concurrence des cabinets de recrutements. Les entreprises ayant recours aux services d’une agence Adecco, similaire à celle au sein de laquelle j’évolue depuis un an désormais, ont encore des difficultés à recourir aux prestations de placement des Agences d’emploi. Encore à l’heure actuelle, certaines entreprises utilisatrices ont recours à une période d’intérim en amont d’une embauche en CDI.

Le rôle d’une chargée de recrutement au sein d’une agence Adecco est donc très varié, ne serait-ce qu’au niveau des manières de recruter qui divergent selon la nature du poste proposé par nos clients. Le recrutement en général est le cœur de notre métier et rythme nos journées.Deux cas de figure se présentent majoritairement : Il faut être en mesure de répondre aux besoins des entreprises utilisatrices (EU) qui souhaitent que nous mettions à leur disposition un ou plusieurs intérimaires pour répondre à un besoin émanant d’un accroissement d’activité ou dans le cadre du remplacement d’un salarié absent par exemple. Dans d’autres suta

La formation professionnelle dans le secteur de la maintenance aéronautique

L’activité principale de l’entreprise dans laquelle j’ai réalisé mon contrat  de professionnalisation est la réparation des avions et de leurs équipements. Dans cette société de maintenance aéronautique, nous travaillons pour deux types de clients, principalement  l’armée mais aussi des clients civils. En tant qu’assistante en ressources humaines dans le service Emploi et Formation diverses missions m’ont été confiées mais la plupart d’entre elles s’articulent autour de la formation.

D’abord, il faut souligner que le secteur de la maintenance aéronautique est très encadré par la règlementation de la FAA (Federal Aviation Administration) et celle de l’EASA (European Aviation Safety Agency). Dans ce cadre, les salariés doivent renouveler tous les deux ans des formations réglementaires qui traitent principalement du respect des procédures afin d’optimiser la sécurité et la qualité des prestations fournies auprès de nos différents clients. Les formations imposées par la règlementation aérienne sont la priorité du service formation mais il ne faut pas omettre la gestion des autres formations.

Lors du dernier trimestre de 2014, nous avons constitué le plan de formation 2015. Ce document intègre également les souhaits en formation des salariés pour le développement de leurs compétences  ou ceux exprimés par les responsables pour leurs équipes. Les demandes à titre plus personnel ont été remontées au service RH par le biais des entretiens individuels.  Grâce à l’analyse des différents besoins exprimés, nous avons proposé un plan de formation qui a été validé par la direction de l’entreprise puis par les IRP en décembre dernier.

Ainsi, depuis le mois de janvier, je dois mets en place les formations prévues au plan de formation mais aussi celle qui sont géré en dehors du plan de formation.

Vient ensuite le suivi administratif de l’action de formation. Pour cela, je dispose d’un outil informatique nommé Choral SIRH. Ce logiciel permet d’inscrire les stagiaires et de fournir des convocations de formations nominatives en amont de la formation mais il permet surtout de gérer l’avancement du plan de formation. En effet, les formations prévues au plan sont renseignées dans ce logiciel et chaque action peut être suivie tant sur le plan organisationnel que matériel.  Ainsi, lorsqu’une action à eu lieu,  le statut passe à « réalisé ». A réception des attestations de formations, celles-ci sont importées à la base de Gestion Electronique des Documents du logiciel afin de conserver une copie du diplôme du stagiaire avant de lui transmettre.

Comment Combler les Lacunes et les Dérives du Lean sur la Santé ?

Le Lean : Un Système au Service de la Performance.lean_main_0613

Le lean est un système de management basé sur la performance et sur une approche par processus. Centré sur le juste nécessaire, le but est de créer de la valeur en éliminant toute sorte de gaspillage. Dépendant d’une forte implication des hommes, il n’a cependant pas développé d’outils spécifiques en ce qui concerne la prévention des risques et n’a jamais eu de prétention à ce sujet.

Les facteurs de risques

  • Facteurs liés à la vision stratégique de l’entreprise : difficulté d’entrevoir l’avenir de l’entreprise et de définir une stratégie à long terme compte tenu de l’environnement incertain.
  • Facteurs liés à l’humain : moins d’implication de la part des salariés.
  • Facteurs liés à l’opérationnel : variabilité des processus donc une absence de maîtrise sur le poste et des conditions de travail dégradées.

Dans les entreprises où le lean a été instauré, une explosion significative des troubles musculo-squelettiques et un développement des risques psychosociaux importants a été relevé. Selon les salariés soumis à ce mode de management, celui-ci n’est pas à l’origine des maladies professionnelles mais il a contribué à les accentuer. En plus des TMS et RPS, des impacts sur le plan social ont été décelés tels que des refus au progrès ou encore des tensions sociales. De ce fait, le lean est de plus en plus contesté. Continuer la lecture de Comment Combler les Lacunes et les Dérives du Lean sur la Santé ?

Référent en Santé et Sécurité au Travail dans l’Entreprise

Depuis le 1er juillet 2012, l’employeur, quelle que soit la taille et le secteur de son entreprise, doit désigner un référent en santé et sécurité du travail (SST), déjà compétent ou formé spécifiquement : il peut faire partie des effectifs de l’établissement ou appartenir à une structure externe d’un Service de Santé du Travail Inter-entreprise ou à des organismes professionnels de prévention.

I- LA RÉGLEMENTATIONsecurite-sante-au-travail

1.1. Les obligations de l’employeur en matière de prévention des risques professionnels

Selon l’article L4121-1 du Code du Travail, l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent :

  • des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail
  • des actions d’information et de formation
  • la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

1.2. Le référent SST

Selon la Loi de la réforme de la médecine du Travail du 20 juillet 2011, l’employeur est tenu de désigner un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels dans l’entreprise.

Ceci s’applique à toutes les entreprises d’au moins un salarié et ne remet pas en cause le principe de la responsabilité de l’employeur vis-à-vis de la santé et de la sécurité des salariés. Continuer la lecture de Référent en Santé et Sécurité au Travail dans l’Entreprise

IUT NANTES