STEF Orléans en quête du bien être de ses salariés

imgres

La filiale d’Orléans a pris une nouvelle dimension suite à la fusion avec l’entreprise Ebrex et répond présente à une démarche initiée par le groupe STEF depuis 2012 qui est la santé et sécurité au travail.

STEF c’est 225 plates-formes et entrepôts, 447 600 mètres carré de surface de quai, c’est 15 556 collaborateurs, 2025 véhicules, 2150 remorques frigorifiques et 4 cargos mixtes.

STEF, est le spécialiste européen de la logistique du froid et le premier opérateur européen pour le transport et l’entreposage sous température dirigée. Le transport sous température dirigée est le métier historique de STEF Transport qui dispose aujourd’hui des moyens les plus importants du marché. Ce groupe intervient sur tous les marchés de l’industrie agroalimentaire.

Lire la suite

L’impact de la réforme de la formation professionnelle dans mon entreprise

FormationLa réforme de la formation professionnelle

Au sein d’Italcementi Group, je suis assistante RH et ai pour mission principale la mise en œuvre du plan de formation pour la région Ouest Pays de Loire pour les entreprises Unibéton et GSM.

En mars 2014, la réforme de la formation professionnelle est promulguée. Quatre enjeux la caractérisent :

  • Sécuriser lesCPF parcours professionnels au niveau individuel et collectif (de l’entreprise)
  • Améliorer la lisibilité et l’efficacité du système
  • Former plutôt que payer : il s’agit de remplacer des obligations fiscales (obligation de dépenser) par des obligations sociales (obligation de faire)
  • Responsabiliser les acteurs (via le Compte Personnel de Formation (CPF) et les entretiens professionnels obligatoires tous les 2 ans)

Mise en œuvre à compter du 1er janvier 2015, la réforme a entre autre instauré un changement dans Lire la suite

Comment sécuriser l’Interaction Homme/ Machine ?

??????????????

Il est essentiel d’assurer la sécurité des salariés au sein d’une entreprise. L’employeur, via le service des ressources humaines, doit tout mettre en œuvre pour garantir cette sécurité pour diverses raisons, notamment :

  • Assurer son obligation légale de protection envers l’individu qui travaille pour lui
  • Permettre la continuité de service de l’entreprise en diminuant la fréquence des accidents de travail avec arrêt

logo pilzLors du salon Préventica du jeudi 9 octobre, nous avons participé à la conférence donnée par la société allemande Pilz, portant sur le thème suivant : « Management du risque : sécuriser l’interaction Homme/machine ». Pilz s’est donné pour mission de proposer la mise en conformité de machine et la formation autour de la machine en général.

Cet article reprend les points importants de la sécurité dans l’interaction homme/machine, exposés pendant la conférence. Lire la suite

Sécurité : Réalisation des EPI

l'IFTHDans le cadre de la licence GRH nous avons assisté au salon Préventica le 9 octobre 2014 au parc des expositions de Nantes.

 

 

Nous avons assisté à une présentation de l’Institut Français du Textile et de l’Habillement (IFTH) qui est présent depuis 60 ans aux côtés des entreprises et industriels du textile et de la Mode.

L’IFTH propose des solutions pour renforcer la pertinence stratégique et pour relever les défis de la performance matière et produit. Réflexion marketing stratégique, conception de produit, accompagnement personnalisé, labellisation, certification, conseils techniques, prototypage, contrôle du produit.

Lors de cette conférence nous avons vu :

Comment l’entreprise évalue les risques pour que l’IFTH puisse concevoir un produit adapté au besoin.

Trois catégories :

  • Risques mineurs
  • Risques intermédiaires
  • Risques graves/mortels

L’employeur doit analyser les risques avant de choisir les Equipements de Protection Individuelle (EPI), pour les choisir en conséquence. Car cela de sa responsabilité.

Les fabricants doivent certifier que leur produit est conforme à la norme CE (durée de validité 5 ans), cette déclaration de conformité doit être fournie avec l’EPI.

L’EPI  le plus complexe à réaliser est le vêtement.

De nouvelles attentes sont apparues comme :

  • L’innocuité du vêtement
  • La protection contre les rayons UV

L’entreprise fait donc appel à l’IFTH pour réaliser un cahier des charges  adapté à son besoin.

Phase 1

  • Planifier qui a besoin du vêtement et pourquoi ?blouse
  • Choisir les matières
  • Choisir la gamme de taille pour le vêtement
  • Réaliser un prototype

Phase 2

  • Réalisation de tests en laboratoires pour des contrôles
  • Mesure et contrôle du produit fini
  • Tests ergonomiques
  • Tests sensoriels

Phase 3

  • Sécurisation du produit sur le marché
  • Accompagnement en cas de dysfonctionnement

Afin que le personnel soumis au port des EPI se sente plus concerné, il est important pour l’entreprise de communiquer autour des nouveaux produits. De cette manière  les EPI seront  portés de façon plus automatique et  dans de meilleures conditions.

tenue W

Rédigé par Clara Niatel et Edelweiss Courrèges (promo 2014-2015)

Sécurité de l’information: “Les enjeux d’un nouveau monde numérique”

L’ère du numérique a révolutionné notre mode de travail et nous demande constamment de le réorganiser, en effet, tous les 6 mois l’humanité fabrique plus de données que sur toute la période précédente.

photo preventica

De gauche à droite : Robert CROCFER, Francis BERGEY, Jean-Paul PINTE, Richard OLSZEWSKI

Lors de cette conférence au Salon “Préventica”, Robert Crocfer Ingénieur d’étude à l’Université de Valenciennes, Francis Bergey Ingénieur Sécurité à la SNCF, Jean Paul Pinte Dr en Information scientifique et Technique et Richard Olszewski Enseignant et consultant expert en gestion des risques nous ont présenté les enjeux de ce nouveau monde numérique.

Le passage à l’ère du tout numérique

Ordinateurs, smartphones, tablettes … Ces objets, hier encore inconnus, envahissent aujourd’hui notre quotidien. En 20 ans, les technologies de l’information et de la communication n’ont cessé d’évoluer et de se propager pour devenir aujourd’hui des incontournables de nos foyers mais également des entreprises.

Les réseaux sociaux, les blogs, les sites internet … nous parlons aujourd’hui de génération hyper connectée. Chaque minute, environ 350 000 tweets, 15 millions de SMS et 200 millions de mails sont envoyés au niveau mondial ; pendant le même laps de temps, des dizaines d’heures de vidéos sont mises en ligne sur YouTube, des centaines de milliers de nouveaux fichiers sont archivés sur les serveurs de Facebook. Ces chiffres pourraient donner le tournis, mais ils mettent surtout en évidence un phénomène : l’explosion du partage d’informations numériques. Lire la suite

Les bruits et les vibrations aux postes de travail et dans l’environnement

Madame Jeanne PERIER, Ingénieur acousticien pour le groupe Gamba Acoustique

Madame Jeanne PERIER, Ingénieur acousticien pour le groupe Gamba Acoustique

Cette conférence nous a été présentée par Jeanne PERIER, Ingénieur Acousticien qui travaille pour le groupe Gamba Acoustique.
Le but de cette entreprise est d’intervenir auprès de divers établissements pour réduire les bruits et vibrations aux postes de travail et d’adopter les bonnes pratiques. Les enjeux de la maîtrise des bruits et des vibrations sont : le respect de la règlementation en vigueur, ne pas occasionner de gêne pour les riverains et réduire les troubles sur la santé des salariés.

Les cas concrets :
– Enquêtes auprès des opérateurs
– Estimation de l’exposition sonore de l’entreprise à l’aide d’une bibliographie
Cartographie : elle permet de voir si le personnel est exposé ou non au bruit et distinguer dans quel secteur le salarié doit mettre ou non des équipements de protection. C’est une opération qui s’effectue sur plusieurs jours.
( lex : niveau d’exposition au bruit sur 8 heures. Il ne faut pas dépasser 87 DBA avec des équipements de protection individuelle.)
Dosimétrie : Cette mesure prend en compte les bruits propres que l’individu peut ressentir. Elle est effectuée sur une dizaine de jours, c’est 201 heures de mesures analysées. Cette mesure donne des résultats précis sur le personnel qui est exposé contrairement à la cartographie.

La cartographie est peu coûteuse, facilement compréhensive et facile à communiquer, Il existe des différences sonores entre la cartographie et la dosimétrie. Puisque la dosimétrie prend en compte les bruits sonores du salarié, le volume sera plus important que celui d’une mesure cartographique. Lire la suite

Référent en Santé et Sécurité au Travail dans l’Entreprise

Depuis le 1er juillet 2012, l’employeur, quelle que soit la taille et le secteur de son entreprise, doit désigner un référent en santé et sécurité du travail (SST), déjà compétent ou formé spécifiquement : il peut faire partie des effectifs de l’établissement ou appartenir à une structure externe d’un Service de Santé du Travail Inter-entreprise ou à des organismes professionnels de prévention.

I- LA RÉGLEMENTATIONsecurite-sante-au-travail

1.1. Les obligations de l’employeur en matière de prévention des risques professionnels

Selon l’article L4121-1 du Code du Travail, l’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent :

  • des actions de prévention des risques professionnels et de la pénibilité au travail
  • des actions d’information et de formation
  • la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés.

L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes.

1.2. Le référent SST

Selon la Loi de la réforme de la médecine du Travail du 20 juillet 2011, l’employeur est tenu de désigner un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels dans l’entreprise.

Ceci s’applique à toutes les entreprises d’au moins un salarié et ne remet pas en cause le principe de la responsabilité de l’employeur vis-à-vis de la santé et de la sécurité des salariés. Lire la suite