Vanessa, une bretonne en vadrouille…

De nos jours, les gens choisissent une voie et essaient de s’y accrocher jusqu’à la fin. Mais pour Vanessa le chemin n’était pas tout tracé et avec beaucoup de courage elle a pu explorer ce qu’elle voulait et ce qu’elle ne voulait pas et cela toujours avec le soutien de ceux qu’elle aime, laisser-moi vous faire découvrir le portrait de cette bretonne pas comme les autres !

Naviguant entre Lorient et Nantes, cette jeune maman pleine d’ambition a repris les bancs de la faculté de Nantes, afin de se sentir légitime au poste qu’elle occupe déjà à temps plein dans son association « la maison arc en ciel. Bien sûr, du haut de ses 39 ans et de son expérience en béton nul doute que ses collègues savent déjà de quoi elle est capable et que ce diplôme ne fait aucune différence sur la professionnelle qu’elle est déjà.

Vanessa a longtemps cherché sa voie et elle l’a trouvée au sein du secteur médico-social. Ce qui l’a intéressé de prime abord, c’est cet esprit d’humanité. C’est dans ce milieu particulier qu’elle s’est épanouie au fil des années. Et grâce aussi à une bienveillance et une confiance particulière de son association, que petit à petit elle a pu évoluer à son rythme et changer ses perspectives d’avenir. 

Alors dur, dur de repartir en cours, de laisser pendant une semaine sa famille derrière soi. Beaucoup ne le ferais pas. Mais pour cela elle peut compter sur le soutien de son mari et de ses enfants, peu importe les difficultés que cela engendre, elle sait que c’est un mal nécessaire pour à la fin pouvoir continuer dans la voie qu’elle aime.

Par Marine Kerhervé