Valentin, membre de la promo LP GRH 2018/2019

Sportif, déterminé et doté d’une grande sensibilité, Valentin Dys fait partie de ces personnes pour lesquelles le lien humain et la confiance en soi et en les autres sont les clés d’un parcours de vie et de choix qui font de nous ce que nous sommes.

Né un vendredi de septembre 1998, alors que la victoire de juillet semblait prolonger la chaleur et la douceur de l’été, Valentin Dys est une personne pour laquelle le sport a toujours fait partie de la vie. Avec 13 années de Basket-Ball à son actif aux couleurs de sa ville de cœur, le tourangeau souhaitait faire de sa passion un métier dès son plus jeune âge. Devenir éducateur sportif, coach ou encore kinésithérapeute du sport, le petit Val ne manquait pas d’imagination et de pragmatisme pour façonner son avenir par le sport, qu’il décrit comme « une source de vie qui permet d’éviter les problèmes, de se défouler et de penser positif ».   En grandissant, Valentin s’aperçut que le monde du sport n’était pas sa seule source de motivation. Son autre rêve était celui de devenir Directeur des Ressources Humaines. La raison originelle de son appétence pour ce métier était, selon ses dires, de « pouvoir porter la cravate ». Et c’est ainsi, à partir de ce trait d’humour, que Valentin Dys se dirigea peu à peu à travers sa scolarité vers le monde des ressources humaines. Cette scolarité, Valentin la décrit comme « basique » jusqu’à l’aube de sa troisième année de collège. Car en classe 4ème, il vit ses résultats chuter, et cette tendance se poursuivit en 3ème, où il passa « ras-la-culotte » son brevet des collèges. Malgré son implication plus forte en classe de seconde, où il choisit une option en sciences économiques et sociales, le lycéen voit à nouveau ses résultats baisser en 1ère.

 

Constatant que tous ses amis avaient les points nécessaires pour choisir au mieux leurs études supérieures, Valentin trouva la motivation de se ressaisir et obtint son Bac ES avec mention en finissant 3ème de sa classe.   L’affection que le jeune diplômé a pour ses parents détermina son choix d’études supérieures, car le DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) situé à Tours a été privilégié à la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), située quant à elle sur Orléans.   C’est au cours de cette formation axée sur la gestion polyvalente des organisations au sens large que Valentin pu se diriger vers le monde des ressources humaines. Il choisit alors une licence professionnelle dans ce domaine à l’IUT de Nantes, où il rencontra lors des entretiens une étudiante qui lui a permis de trouver son entreprise d’accueil.   Aujourd’hui assistant au service des ressources humaines du distributeur Lidl, 2 choix s’offrent à Valentin. Le premier est celui de prolonger sa collaboration avec son entreprise actuelle sous contrat à durée indéterminée si celle-ci lui en donne la possibilité.   Le second, à la hauteur de ses ambitions, est de poursuivre ses études dans le but de se spécialiser, « être en haut de l’échelle » et réaliser son deuxième rêve d’enfant : pouvoir porter la cravate.  

Par Hugo Gouëlo