Valentin, une année riche en victoire

À l’approche de la fin de l’année 2018, Valentin se confie sur son année qui aura été riche en victoire.

En ce mois de novembre agité entre soleil et pluie, Valentin Jeanneau, âgé de 23 ans se livre à moi comme un jeune homme souriant, volontaire, sur son parcours qui n’aura pas toujours été évident. Actuellement étudiant en Licence Professionnelle en Gestion des Ressources Humaines à l’IUT de Nantes, Valentin revient sur les différentes étapes qui ont marqué son parcours depuis le lycée.

Angevin d’origine, il allie sa passion du ballon rond depuis son plus âge à sa vie personnelle et professionnelle actuelle. En effet, à l’âge de 6 ans, Valentin touche ses premiers ballons dans le stade de sa ville d’origine, Candé, petite commune de l’Anjou. Passionné par le sport et notamment par le football, Valentin m’a confié qu’il a longtemps voulu faire carrière dans le domaine du football.

Lors de son année de terminale dans le lycée de Segré près d’Angers, il est revenu sur son souhait d’entrer dans une école d’IFEPSA. Pourquoi cette école ? C’est à l’âge de ses 12 ans que Valentin commença à entrainer des équipes de jeunes joueurs. Son souhait était de devenir éducateur sportif. Il décida alors de passer ses différents diplômes d’éducateurs qui lui ont permis de pouvoir suivre toute une génération. Aujourd’hui, Valentin joue au côté de celle-ci, ce qui le rend très fier car les jeunes joueurs qu’il a entrainé auparavant sont devenus ses coéquipiers. Mais alors pourquoi avoir renoncé à cette voie professionnelle ? Ce fut sans hésitation qu’il m’a répondu qu’il aimait les chiffres ainsi que le relationnel.

Une fois son baccalauréat scientifique obtenu, Valentin, convaincu sur son avenir professionnel, se dirige alors vers un DUT dans la Gestions des Entreprises à l’IUT du Mans. Il a obtenu avec brio son diplôme grâce à la validation de son stage de deuxième année, au sein d’un service GRH dans une entreprise spécialisée dans l’agroalimentaire, en Loire-Atlantique. Cette première expérience ne fut pas anodine pour lui. À la fin de son stage, cette entreprise lui a en effet proposé un CDD de 4 mois au sein du service GRH. S’en suit alors une période mouvementée.

Valentin se retrouve alors au chômage durant 2 mois. Durant cette période difficile, comme on entend souvent « la vie est un long fleuve semé d’embûches », il ne baisse pas les bras. En effet, à l’aube de l’année 2017, Valentin obtient un CDD pour une durée de 6 mois, au sein d’un service GRH, dans un groupe spécialisé dans le service aux entreprises. Arrivé à terme de son CDD, il décroche alors deux avenants d’un mois et demi chacun. Il resta alors 9 mois au sein de ce grand groupe. Mais pourquoi ne pas avoir continué ? Il se confie en ajoutant qu’il trouvait les tâches qui lui étaient confiées devenues monotones et qu’il avait besoin de renouveau et de challenge. Il se retrouva à ce moment-là, une seconde fois au chômage pour une durée de 6 mois. Il avoua que ce fut très difficile pour lui moralement et mentalement. Mais Valentin étant un battant ne renonça pas devant l’obstacle. Bien au contraire.

Ambitieux et envieux d’approfondir ses compétences et connaissances, il multiplia les candidatures au sein des agences d’intérim pour espérer décrocher un emploi. Début avril 2018, Valentin reçoit un appel d’une entreprise nantaise, spécialisée dans les vérins hydrauliques, le poste qui lui est offert était celui d’Assistant RH. Valentin se sentant à l’aise au sein de l’entreprise, a pu échanger concernant les projets du service. Celle-ci lui a alors confié qu’il cherchait un contrat de professionnalisation pour la rentrée 2018. Devinez la suite…

Il est aujourd’hui un titulaire indiscutable de la cinquième promotion de la Licence Professionnelle GRH de par sa volonté de réussir et qui plus est, il est devenu cette année le capitaine de son équipe de toujours. Que rêver de plus surtout sur une si belle année paraphée d’étoiles.

Propos recueillis par Valentin DYS