Manon, la curiosité au service des ressources humaines.

Manon, étudiante à l’IUT de Nantes, nous présente ses expériences et sa vision de la vie. On comprend alors pourquoi elle a décidé de devenir professionnelle des ressources humaines.

Notre existence serait marquée par des évènements plus ou moins dépendants de notre volonté. Ils composeraient les chapitres de notre vie et seraient inévitables. Manon, briéronne de 21 ans, évoque cette vision lorsqu’elle parle des expériences de sa vie. C’est d’ailleurs ce « destin » qui ferait ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Une jeune femme se décrivant comme folle, sociable, à l’écoute tout en étant pimenté par un stress décrit comme quelque chose de positif et de bon.

Manon me raconte les raisons pour lesquelles elle est aujourd’hui en LP GRH à Nantes. Elle me transmet par son dynamisme, un enthousiasme à comprendre ses choix. Je comprends immédiatement que cette licence lui plaît beaucoup et qu’elle s’y retrouve grâce aux valeurs transmises. De plus elle peut y mettre à profit ses expériences pour optimiser cette année de formation.

Grâce à la richesse de son passé et de ses expériences elle défend aujourd’hui l’image d’une femme à l’écoute et sociable. C’est sans doute ce qui a développé son sens du relationnel et sa volonté d’étudier et de pratiquer les ressources humaines.

Bachelière spécialisée en parcours économique et social, elle a part la suite décrochée un DEUG en sociologie ainsi qu’un DUT en gestion des entreprises et des administrations (GEA). Cette période à la faculté de sociologie lui a été difficile d’un point de vue relationnel. Elle développe en exposant paradoxalement son rejet face à la compétition et à l’individualisme et son attachement à sa la liberté qu’elle a pu y retrouver. Cette période lui a permis de se construire comme adulte et responsable.

Depuis sa réorientation en GEA puis en ressources humaines, elle se nourrit de la richesse des personnes qui l’entoure avec cette soif interminable d’en découvrir encore plus. Cette curiosité se mêle à sa vision profesionnelle car elle désire notamment découvrir de nouvelles méthodes de management visant le bien-être des salariés. Sans tarder un grand sourire et des yeux pétillant se manifestent lorsqu’elle me présente son plus grand rêve. Manon veut un jour découvrir l’Argentine toujours dans cette optique de se nourrir de la richesse humaine. Elle m’évoque alors cet amour pour la culture espagnole qui la guidera un jour vers l’Amérique du sud.

Vivre au jour le jour est sa devise, elle n’est donc pas pressée car elle sait que le destin guide sa vie. Elle attend alors patiemment ce jour où elle prendra ses bagages pour pratiquer les ressources humaines en Argentine.

Par Charly Aubry