Télétravail

Le télétravail est une des mesures rattachées à la flexibilité du travail et s’inscrit dans une démarche d’amélioration de l’organisation du travail par la loi pour le renforcement du dialogue social.

Mais alors, qu’est-ce que le télétravail ?

Le télétravail est défini par le Code du travail comme « toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information et de la communication dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci ».

Quels sont les avantages du télétravail ?

Cette organisation permet principalement :

  • d’économiser le temps de trajet jusqu’à son lieu de travail (voiture ou transports en commun) ;
  • d’aménager son temps de travail avec une certaine liberté.
  • de concilier vie personnelle et professionnelleIl n’y a que des avantages au télétravail ? 
  • Et si mon poste est éligible au télétravail, comment le mettre en place ?
  • Non bien sûr, ce mode d’organisation rencontre des inconvénients. En effet, un isolement dû au manque de contacts de ses collègues peut être ressenti par le collaborateur. Un manque de matériel et de documentation peut aussi expliquer un souhait de retour dans les locaux de l’entreprise.

La loi sur le renforcement du dialogue social apporte des simplifications majeures pour mettre en place le télétravail.

D’abord, il n’est plus nécessaire de modifier le contrat de travail pour permettre à un salarié de télétravailler, que ce soit récurrent ou occasionnel.

Ensuite, le télétravail peut être mis en place de trois manières différentes :

  • par un simple accord avec le salarié, par tout moyen (accord oral, email, courrier…) ;
  • par un accord collectif ;
  • par une charte élaborée par l’employeur, après avis du comité social et économique, s’il existe.
    Dans tous les cas, lorsque l’employeur refuse le bénéfice du télétravail à un salarié qui occupe un poste qui le permet, il doit motiver sa réponse.

Ces textes fixent notamment les conditions de passage au télétravail, les modalités de contrôle du temps de travail ou la fixation des horaires pendant lesquels l’employeur peut contacter ses salariés dans le respect du droit à la déconnexion.

Article d’Erine JEGOU