Michel Croizier et Erhard Friedberg, « L’Acteur et le système », 1997

L’Acteur et le système est un livre qui amorce la réflexion sur les logiques fondamentales de l’action collective.

Il se base tout d’abord sur l’analyse stratégique, en détaillant les relations de pouvoir entre acteurs et les règles implicites qui gouvernent leurs interactions. Il explique que les contraintes liées au pouvoir cohabitent avec une part de liberté qu’il s’agit d’obtenir, de défendre en recourant à la négociation. Ces actions individuelles engendrent une capacité collective propre qui est de maîtriser les conflits et de se rapporter à un système d’action concret.

Ainsi, dans l’organisation chaque acteur possède ses propres objectifs et sa «stratégie» personnelle.

Les actions individuelles engendrent aussi une capacité collective propre de maîtriser les conflits et de se rapporter à un système d’action concret. Il faut donc toujours associer l’acteur au changement organisationnel et identifier les tensions et les cohérences entre stratégies individuelles et système organisationnel.

Pour cela les auteurs relèvent trois concepts clés où s’exercent les stratégies individuelles:

-Le système d’action concret

-Le Pouvoir

-La Zone d’incertitude

Cet ouvrage permet de donner des clés afin de mieux comprendre les organisations et les jeux d’acteurs qui s’y déroulent.

Article de Denis Briendo