Le stress au travail

Quels sont les sources du stress au sein de l’environnement du travail ?

im3Il est vrai qu’aujourd’hui la majorité des employés quel que soit leurs catégories sociaux professionnelles ressentent un stress sur leur lieux de travail.

S’agit-il d’un stress néfaste ?bénéfique ?quels sont les causes principales de ce stress ? La pression de la hiérarchie ?l’organisation du travail ?

Faisons le point en quelques lignes.

Qu’est que le stress ?

Le stress naît d’un conflit entre les exigences extérieures exercées sur l’individu et ses ressources personnelles. Les origines sont diverses et variées.

Le constat suite à l’enquête

Afin d’identifié certaines causes de stress, j’ai donc réalisé une étude sur différentes catégories socioprofessionnelles et sur un échantillon varié au niveau de l’âge, du sexe, des entreprises via un questionnaire anonyme en ligne.

On remarque que 85% des personnes interrogées se sentent stressées au travail et les im2trois quarts estiment qu’il s’agit d’un stress démotivant.

L’ensemble des salariés et cadres estiment que le pire serait de travailler dans une équipe ou règne un climat permanent de méfiance et rivalité.

Un autre constat, 54% des individus sont plus stressés qu’il y a 1an, et que ce dernier a un impact sur leur santé physique ou morale.

On peut donc s’interroger sur les origines de ces tendances.

Les causes du stress :

Les causes du stress sont multiples et variés, il est donc difficile de les mesurer, car chaque individus est différent et ses sentiments et ses ressentis lui sont propres.

Cependant, on remarque que les origines du stress ne sont issues, ni des relations avec les collègues, ni de l’autonomie et des responsabilités, ni des relations avec les clients.

A contrario, les objectifs personnels en rapport avec la conscience professionnelle génèrent du stress comme les changements dans le travail.

Comme peut nous l’expliquer le Burnout étant un processus qui mène à la démoralisation   et Karôshi est un processus qui mène à la mort par accident vasculaire.

im1Utilité de la réaction de stress (Yerkes et Dodson, 1908)

Conclusion:

La tendance veut que les individus ne communiquent pas à leur hiérarchie sur leurs états de stress.

Dans une société ou le burnout devient une préoccupation collective du monde du travail*.

Ne peut-on alors pas s’interroger sur la priorité du dialogue ?

On peut également réfléchir sur cette citation d’ Alain de Botton :

« Une certaine dose de réalisme ou de pessimisme sur les vertus du travail peut contribuer à nous rendre plus heureux »

*pour aller plus loin : le débat sur le projet de lois sur le dialogue social.

Source:

Yvan BAREL

Alain de Botton

Yerkes et Dodson

Auteur :         KAMOIZAN Mélanie Licence Professionnelle Ressources Humaines à  Nantes