Un projet complexe : la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et des cométences

a56vu-image_gpec_

logo sdelcc

SDEL Contrôle Commande, la société dans laquelle je travaille, emplois 232 collaborateurs et il devient important de mettre en place une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC).

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences permet d’anticiper l’effet des mutations (les effets économiques, sociaux, technologiques et démographiques entre autres) sur l’emploi. Elle doit être mise en place obligatoirement dans les entreprises de plus de 300 salariés. Pour la société SDEL Contrôle Commande, il s’agit d’anticiper les besoins et d’avoir une vision des ressources humaines sur le moyen – long terme.

La GPEC est un outil de la gestion des ressources humaines qui permet d’accompagner le changement dans l’entreprise. Au sein de SDEL Contrôle Commande, une vague de départs à la retraite est à prévoir sur les  cinq prochaines années. Il faut donc pallier les départs par une augmentation des compétences des collaborateurs, le recrutement de « jeunes » par les biais de l’alternance (9 contrats pour l’année scolaire 2014-2015), les emplois intérimaires (une quarantaine en équivalent temps complet sur l’année), ou par le biais d’agences de recrutements (pour des postes spécifiques).

Mon travail, dans cette mise en place, est dans un premier temps de rédiger un accord de GPEC en collaboration avec les syndicats ainsi que la direction. De plus, il faut sonder l ‘ensemble des salariés (cela consiste à avoir un entretien avec les collaborateurs, en priorité les personnes proches de la retraite). Ayant une carence d’outils RH du fait que la société s’est développé rapidement depuis 10 ans, cette mise en place va me permettre de créer les fiches de postes, la carte des emplois-types et bien d’autres outils RH.

Une GPEC ne se met pas en place du jour au lendemain

Au vue des nombreuses missions qui m’ont été attribué durant cette année, la mise en place de la GPEC ne sera pas terminée d’ici la fin de mon année de licence. C’est pour cela que je compte continuer ma mission durant les deux prochaines années durant un master en 24 mois, manager du développement des ressources humaines, deux années lesquelles j’espère terminer la mise en place de cette gestion prévisionnelle des emplois et des compétences pour ainsi faciliter la gestion du renouvellement des ressources.