Les groupes de travail

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je souhaite vous parler d’un thème qui me tient à cœur et qui a récemment été mis en place au sein de l’entreprise GEODIS, dans laquelle j’effectue mon alternance : les groupes de travail.

Mais qu’appelle-t-on les groupes de travail ?

L’entreprise GEODIS est très soucieuse de la santé et de la sécurité de leurs collaborateurs. Afin de préserver leurs conditions de travail, GEODIS a décidé de mettre en place, en 2017, des groupes de travail.

Ces groupes de travail sont des temps dédiés, une fois par mois, à la santé et à la sécurité des salariés. Pendant ces réunions, managers et salariés se rassemblent, sur le terrain, afin d’étudier des sujets qui ont conduit, ou qui sont susceptibles de conduire, à un risque ou à une dégradation des conditions de travail. Nous comptons environs une dizaine de personnes par groupe de travail.

Il est important d’effectuer ces groupes de travail sur le terrain car c’est un lieu sur lequel  les salariés sont plus à l’aise pour s’exprimer, permettant à l’ensemble des membres du groupe de travail d’apprécier le sujet dans sa globalité.

Lors de ses groupes de travail nous cherchons à savoir ce qui provoque le risque et les actions à mettre en place pour y remédier.

Exemple : nous avons récemment réalisé un groupe de travail sur les plaques de quai abîmées avec le bout coupant. Nous nous sommes donc tous réunis, sur le quai, autour d’une de ces plaques de quai, et nous avons étudié la situation. La discussion avec les différents membres du groupe de travail nous a permis de comprendre les raisons de la dégradation du matériel et les actions qui peuvent être menées.

Et après, que se passe-t-il ?

A la suite de ces groupes de travail, le service des Ressources Humaines rédige un compte rendu et un plan d’action pour mettre fin au risque. Ce plan d’action doit être validé par le Directeur d’agence avant d’être diffusé et mené au sein de l’agence.

Les groupes de travail dans le temps…

Les groupes de travail font partie d’un projet, sur l’amélioration des conditions de travail des salariés, qui sera amené à durer dans le temps. C’est un réel outil de travail collaboratif qui permet de réduire les risques, d’améliorer les conditions de travail, tout en consolidant les liens existants entre les collaborateurs et leurs managers

 

 

Livraison de paniers de fruits bio en entreprise pour faire le plein de vitalité, de bonne humeur et d’énergie au travail !

C’est le concept de LaFruitBox.

Grâce à leur site internet, il est possible pour les entreprises (à la charge du CE, d’un budget de Direction (RH,…) ou des salariés) de commander en ligne une box de fruits.
C’est simple, flexible et économique !

Les fruits sont BIO, de saison et récoltés par des producteurs près de Nantes. L’emballage est écologique, fabriqué en France, 100% recyclable et réutilisable.
La livraison est gratuite à Nantes et dans sa métropole avec un abonnement sans engagement ! De plus, le 1er panier de fruits est gratuit : l’idéal pour tester !

Cette initiative, mise en place récemment (5 box disposées dans les différentes salles de pause etc.), afin de tester le concept chez Vibracoustic Nantes, entreprise dans laquelle j’effectue mon alternance, permet de :

  • Vitaminer la pause des salariés tout en offrant un moment de plaisir et de convivialité

Une idée simple et peu coûteuse qui permet d’optimiser le bien-être et la qualité de vie en entreprise en motivant, fidélisant les équipes et en donnant une image positive et dynamique de l’entreprise.

  • Préserver notre santé avec des fruits bio
  • Consommer local et responsable grâce au circuit court

Cette bonne initiative, autant pour la santé et le bien être des salariés, que pour l’environnement, mérite d’être connue et mise en place. N’hésitez pas à en parler au sein de vos entreprises respectives et/ou dans votre entourage !Pour toute souscription d’un abonnement votre première box de fruits sera déduite de votre facture mensuelle et sera donc complètement gratuite.

Article de Jessie CHALOUAS

“DRH : le livre noir”

Mon article parlera d’un livre que nous avons étudié à la rentrée en lien avec le cours Politique Générale et Stratégie.

Le livre appelé « DRH : Le livre noir » de Jean-François Amadieu a été publié en 2003, mais tout d’abord une courte présentation de l’auteur :

Jean-François Amadieu est un sociologue français réputé qui s’est spécialisé dans les relations sociales au travail ainsi que dans les déterminants physiques de la sélection sociale. Il est le directeur de l’Observatoire des discriminations, qui procède à des testings afin de réaliser les premières mesures scientifiques des différentes discriminations à l’embauche en France. Il est également professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Le livre nous montre que la discrimination n’est pas toujours là où on le pense. Il pointe du doigt les dérives existant dans le monde des Ressources Humaines : Comment se décident vraiment les embauches ? De quoi dépendent réellement les salaires et les carrières ? L’évaluation du personnel est-elle juste ?

Par exemple prenons le recrutement, l’auteur nous montre que très souvent les inégalités se creusent dès le tri des CV en se reposant sur des critères discriminatoires : photo, origine, sexe, adresse ou encore nom. Les salaires et les carrières dépendent plus des réseaux que des performances et les discriminations sont multiples. Et tout ceci n’est qu’un bref aperçu du dossier accablant constitué par l’auteur.

Intéressant, argumenté et facile à lire, cet ouvrage permet de revenir sur de nombreux choix contestables en matière de gouvernance des entreprises et de recrutements de salariés.

Article d’Audrey Dimarcantonio

“Corporate”

Corporate est un film de Nicolas Silhol sorti le 20 mars 2017. On y découvre le quotidien d’Emilie, Directrice des Ressources Humaines d’un groupe industriel agro-alimentaire. Elle est chargée par le PDG de se débarrasser des cadres trop vieux ou pas assez performants en les poussant à la démission… jusqu’au jour où l’un d’eux se suicide. Une enquête est ouverte par une inspectrice du travail. Emilie se retrouve alors coincée entre sa hiérarchie qui lui demande de faire bonne figure car elle n’a rien à se reprocher, et sa conscience qui la pousse à vouloir dénoncer les pratiques de management par la terreur et le harcèlement utilisées dans l’entreprise.

Les thèmes de la souffrance au travail et du burn-out sont de plus en plus abordés au cinéma. Corporate décrit la position centrale d’un DRH, et la facilité à laquelle il peut passer de « bourreau » au service de la direction à « victime » ou « coupable idéal ». J’ai particulièrement aimé l’aspect psychologique du film ; au départ froide et distante, Emilie justifie le suicide du cadre par des éléments de sa vie personnelle (il ne s’entendait plus avec sa femme). Pourtant, elle va commencer à s’interroger sur son rôle dans l’entreprise et sur les pratiques managériales utilisées… est-elle réellement la seule responsable ? Doit-elle rester « corporate » ou dénoncer ces pratiques pour s’en sortir ?

Article de Morgane Charrel

#Musique et vous… Une découverte qui laisse sans voix.

Le jeudi 19 octobre, j’ai eu, comme les autres étudiants de la licence RH, la chance de rencontrer des musiciens pédagogues ayant pour seul et unique but de renforcer l’esprit d’équipe de la classe. Après avoir visualisé les 3 instruments de musique que la troupe avait rapportés, nous avons tous dû en choisir un.

Nous nous sommes ensuite répartis en 4 groupes distincts encadrés à chaque fois par un des musiciens professionnels : le groupe des violoncelles, celui des altos et 2 groupes de violons. Pour ma part, j’ai intégré un des groupes de violons.
Suite à de brèves explications, nous avons vite compris la mission qui nous était confiée : apprendre en 1h15 une mélodie puis jouer le morceau final tous ensemble en canon avec des instruments que personne ne savait utiliser.

Fut alors venu l’heure de l’apprentissage. Entre fou rire et concentration, j’ai été très agréablement surprise de la rapidité avec laquelle chacun d’entre nous arrivait à enchainer les différentes notes en un temps record. Grâce à la persévérance et notre musicien professionnel, nous avons réussi en 1h15 à apprendre les 7 notes qui composaient la mélodie.

Après une pause bien méritée, nous nous sommes tous retrouvés pour jouer ensemble la musique que nous venions d’apprendre : rendu exceptionnel, on se serait presque cru à l’heure d’une répétition de concert. Cette conférence se révéla être une véritable découverte pour moi me laissant sans voix.

Pour accéder au site de #musique et vous, cliquez ici.

Article de Cindy COGNÉE

Ma rentrée en Licence Professionnelle GRH à l’IUT de Nantes

Depuis 20 ans, je gère la rentrée scolaire de mes enfants et cette période est souvent synonyme d’effervescence. Le 4 septembre dernier, l’énergie était toujours là mais nous avions inversé les rôles, mes enfants, mon mari me soutenaient et me guidaient pour ma rentrée : quelles fournitures, quelle tenue, qui me conduirait à l’IUT …

Ma reprise d’étude après 28 ans d’activité et à presque 50 ans donnait à cette journée une saveur toute particulière : mélange d’excitation, d’enthousiasme, de curiosité, de challenge à réaliser et surtout un tremplin pour un autre avenir professionnel.

Aucun doute quant au choix de ma reconversion en Ressources Humaines, aucune crainte quant à la qualité de l’enseignement qui me sera prodigué à l’IUT, mais juste une petite interrogation en cette première journée : « Comment mon profil va-t-il être accepté par les autres étudiants dont la plupart ont l’âge de mes enfants ? ».

Diversité, intégration … Des sujets bien d’actualité qui, s’ils rencontrent souvent des obstacles dans le milieu professionnel, ne m’ont posé aucun problème à l’IUT. Mon intégration s’est faite très naturellement dans une classe dynamique, ouverte d’esprit et bienveillante.

Nul doute que nos différences et nos expériences vont faire de cette année une période riche et gagnante pour tous.

Excellente année à tous !

 

Article de Maryse Le Lem

Le recrutement : ma mission principale

Recruter, une activité quotidienne

 

La mission principale de mon année à Macif-Mutualité est le recrutement. Au sein du service Emploi Compétences, je me charge de recruter les CDD de profil Relation client (Téléconseiller, Conseiller relation client,…) et Gestionnaire assurance pour la Direction des Opérations Relation Client. Ces profils sont le cœur de Macif-Mutualité, réalisant l’activité mère de l’entreprise, en comparaison les fonctions supports (RH, Qualité, Marketing…) sont un soutien à l’entreprise.

La conjoncture actuelle ne permet pas de recruter des CDI, ces types de profils sont donc recrutés sur des motifs juridiques de surcroît d’activité ou de remplacement (congé payé, congé maternité…).

Ces recrutements sont souvent réalisés dans l’urgence, et en masse. L’enjeu principal est de sélectionner LE candidat qui saura s’intégrer dans une grande équipe (en général en plateforme téléphonique), et dont les compétences permettront de gagner (ou garder) des contrats assurances Macif-Mutualité.

 Mon rôle dans cette activité est de gérer le recrutement de A à Z.

url

Continuer la lecture