Le contrat de génération, une opportunité pour les entreprises

Depuis plusieurs années, nous constatons 2 tendances majeures sur le marché de l’emploi. Tandis que le chômage et le travail précaire touchent de plus en plus durement les jeunes et notamment la tranche des 15-25 ans, les seniors pennent quant à eux à conserver leurs emplois ou à retrouver du travail si ils sont au chômage.

Contrat de génération

Face à ce constat, le 1er mars 2013 le gouvernement vote la Loi portant création du contrat de génération. Son objectif est triple :

  • Accélérer l’accès des jeunes à un emploi durable
  • Favoriser l’embauche des seniors et leur maintient dans l’emploi
  • Assurer le transmission des compétences et des savoir-faire

Le dispositif gouvernemental

Cette loi se traduit différemment selon la taille des entreprises. Pour celles qui emploient moins de 300 salariés, le contrat de génération consiste en une aide de l’état s’élevant à 12000€ sur trois ans pour l’embauche en CDI d’un jeune de 16 à 25 ans et le maintient dans l’emploi d’un senior de 57 ou plus. Pour l’embauche simultanée d’un jeune de 16 à 25 ans et d’un senior de 55 ans ou plus l’aide est majorée à 24000€ sur trois ans. Continuer la lecture

La réforme de la formation professionnelle

La loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, fait évoluer les obligations des entreprises en matière de formation professionnelle en les obligeant notamment à une obligation de former et non plus de payer.

Les points clés de la réforme :

  • La création du CPF (Compte Personnel de Formation) qui vient se substituer au DIF (Droit Individuel à la Formation).

Il accompagne les salariés tout au long de leur carrière professionnelle depuis leur entrée sur le marché du travail, dès l’âge de 16 ans (alternance comprise), jusqu’à leur retraite. Il concerne donc les salariés et demandeurs d’emploi. Il est crédité de 24h par an jusqu’à 120h, puis de 12h par an jusqu’à 150h. Les heures de CPF sont cumulables dès le premier mois de travail, notamment pour les CDD et contrat intérim et sont donc proratisées au temps de travail à l’année. Le CPF pourra être abondé par l’employeur, l’OPCA, le salarié, pôle emploi, les conseils régionnaux …  au-delà du plafond de 150h notamment pour pouvoir financer une formation plus onéreuse. Continuer la lecture