Lucie, cette jeune femme, pleine d’ambition, s’est découvert une passion…

Voici l’histoire d’une petite fille devenue femme, de son parcours personnel et professionnel, des évolutions qui ont faites de Lucie ce qu’elle est devenue aujourd’hui.

« Le métier qui a bercé mon enfance est celui de fleuriste »

On est à Basse-Goulaine non loin de Nantes, dans la maison de ses parents, en 2008. Une petite fille de 1.44 m, regard timide, avec ses cheveux brun mi-long. Elle a 12 ans et sa maman Nathalie lui demande ce qu’elle souhaite exercer plus tard comme métier.  Lucie lui répond ceci : « Je souhaite devenir fleuriste, tout comme toi ». Aujourd’hui, elle a 15 ans, elle fait son stage de 3ème en tant que fleuriste, mais malheureusement elle ne se sent pas complètement épanouie. Elle continue néanmoins son petit bout de chemin et obtient son baccalauréat économique et social en 2015. Ce qu’elle a particulièrement aimé pendant ses années lycée c’est la diversité des matières qui lui ont été enseignées. Cela lui a permis de faire le choix de se diriger vers une licence de droit. Vous vous demandez peut-être pourquoi a-t-elle pris cette voix ? Elle-même ne le sait pas… Lucie est dans une période de sa vie où elle se sent légèrement perdue entre ses rêves d’enfance et l’avenir professionnel qui l’attend. En septembre 2015, elle effectue sa première année de droit à l’université de Nantes. Lucie ne se retrouve pas dans l’environnement de la faculté et les cours sont trop abstrait pour elle. Ainsi, elle décide de réfléchir à une réorientation pour l’année suivante. Après une longue nuit de recherche, son choix se porte sur le DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations).

En septembre 2016, elle est en première année de DUT et ne regrette pas sa décision, car malgré le changement d’orientation, les années de droit lui ont permis d’acquérir des connaissances importantes et d’améliorer ses méthodes de travail. C’est à ce moment là qu’elle découvre les facettes de la gestion et surtout le domaine des ressources humaines.

Elle trouve cette année très enrichissante sur le plan professionnel. Les cours en ressources humaines qu’elle fait cette année lui plaisent, elle se sent enfin épanouie professionnellement et fini par obtenir son DUT GEA en juin 2018. A l’issue de cette deuxième et dernière année de DUT, elle intègre l’agence intérim Adecco Transport de Sainte-Luce-Sur-Loire. Durant ces 10 semaines, elle se voit confier des missions relatives au recrutement ainsi que des missions administratives. Ce stage est enrichissant et cette période de sa vie lui a permis de répondre à cette fameuse question : quel métier serait fait pour elle ?

On est en septembre 2018, toujours situé à Nantes. Lucie entre cette année en licence professionnelle gestion des ressources humaines en alternance. Elle est la moitié du temps élève sur les bancs de l’école et de l’autre assistante ressources humaines au sein du Cabinet d’avocats Cornet Vincent Ségurel. Faire son alternance en cabinet d’avocat permet à Lucie d’allier ses connaissances en droit, acquises dans sa première année de faculté, en ressources humaines grâce à ses années de DUT et l’année actuelle en licence professionnelle gestion des ressources humaines.

Elle réalise et réalisera des missions polyvalentes, en allant de la gestion de la formation, au suivi de certains indicateurs RH.

Son rêve de petite fille a refait surface le premier jour de cours lorsqu’il a fallu se présenter devant la classe. Lucie s’est remémoré son enfance. Aujourd’hui son rêve n’est plus le même mais la passion qu’elle portait dans les fleurs s’est tourné aujourd’hui pour le domaine des ressources humaines.

« Aujourd’hui mon rêve d’enfant a changé mais ma passion est d’autant plus grande »

Par Amélie CHABOT

La reconnaissance au travail

La reconnaissance au travail fait parti des fondamentaux pour le bien être d’un salarié.

Reconnaitre un salarié pour son travail, ses efforts ou ses compétences, c’est l’aider à entretenir une image positive de lui-même et à poursuivre ses actions dans ce sens.

Dans cet article, Laure Becker, consultante en Ressources Humaines et Management, démontre que la reconnaissance est un outil très puissant, notamment en mettant en avant 6 étapes de cette pratique.

Je vous invite donc à lire l’article ci-après : https://www.focusrh.com/tribunes/la-pratique-de-la-reconnaissance-au-travail-en-6-etapes-par-laure-becker-28028.html

Chloé Mérienne

Le manager face aux paradoxes organisationnels

Le management RH évolue doucement depuis plusieurs années. Ce type de nouveau management prône la bienveillance.

Mais entre bienveillance et réalité organisationnelle de l’entreprise, qu’en est-il et comment réussir à lier les deux ?

Cet article rédigé par AMINE EZZEROUALI traite de ce sujet : https://www.focusrh.com/tribunes/le-manager-face-aux-paradoxes-organisationnels-par-amine-ezzerouali-31484.html

Par Vanessa FLEURY HERLEDAN

Le brown out

Depuis quelques années, la souffrance au travail est un sujet RH important. Nous connaissons le burn out, une pathologie liée à une anxiété et une pression trop élevées au travail ou encore le bore-out, un épuisement lié à l’ennui. Mais connaissez-vous le brown out ?

Le brown out provient de la perte de sens du travail et de ses objectifs. Le travail devient « sans intérêt ». Cette nouvelle forme de fatigue professionnelle est très peu connue en France, cependant on estime que 54% des français en sont touchés.

Pour en connaître davantage, vous pouvez consulter l’article suivant : lhttps://www.myrhline.com/actualite-rh/fatigue-professionnelle-quest-ce-que-le-brown-out.html

Par Manon Carranante

Afterwork RH : se faire un réseau professionnel par le partage

 

Aujourd’hui on parle beaucoup de l’importance de développer son réseau professionnel, un réseau qui peut ouvrir des opportunités tout au long de sa carrière, d’autant plus dans le secteur des ressources humaines.

Des applications nous permettent de le voir concrètement et de le gérer, un vrai plus organisationnel. Cependant la base de ce réseau reste des rencontres, des temps d’échanges professionnels à un moment de notre parcours.

C’est pourquoi à travers ce partage nous souhaitons mettre en avant l’association Afterwork RH qui propose des événements chaque mois sur une thématique. De quoi élargir son réseau ainsi que ses pratiques professionnelles.

Plus d’information sur leur site : https://afterworkrh.com/
Par Florian Coirier

Musique et Vous

Découverte – Surprise – Cohésion – Motivation – Écoute – Apaisement – Joie – Confiance en soi – Enrichissement  : voici les ressentis des étudiants de la promotion après l’intervention du groupe Musique et Vous.

Musique et Vous est une structure de l’économie sociale et solidaire qui mêle la musique à l’entreprise, proposant notamment du Team Building.

Violons, altos, violoncelles… Faîtes votre choix ! Les groupes constitués nous partons à la découverte de notre instrument. Un apprentissage rapide de 7 notes, un canon de Pachelbel.

Incroyable ! Nous savons jouer. Toute la promo se retrouve alors pour jouer ensemble, et en harmonie !

Individuellement cela nous a apporté de la confiance en nous : voir que nous sommes capables d’apprendre à jouer d’un instrument.

Collectivement cela a démontré notre capacité d’écoute et d’entraide. Les barrières tombent, le groupe nous tire vers le haut, nous donne envie de réussir. La cohésion du groupe est renforcée.

Alors MERCI pour ces émotions et cette belle découverte.

La démarche RSE

La démarche RSE

Dans un contexte économique concurrentiel, les préoccupations environnementales, sociales et éthiques gagnent du terrain. Face à cela, nombreux sont les dirigeants d’entreprises françaises déjà investis ou encore désireux d’adopter une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises).

Il s’avère cependant que les différents enjeux inhérents à ce concept ne sont pas considérés ni traités de manière égalitaire, tout comme le niveau d’implication ainsi que les actions mises en place peuvent diverger d’une entreprise à l’autre. La dimension sociale, notion pourtant centrale de la RSE, a tendance à être lésée à l’instar de la protection de l’environnement.

C’est ce qu’illustre Jean de Loys dans son article intitulé : RSE : les dirigeants trop frileux sur les questions sociales ?

https://www.parlonsrh.com/rse-les-dirigeants-trop-frileux-sur-les-questions-sociales/

Marie CRESPIN

La communication non-violente

Ne pas oublier que le mal-être au travail passe également par les petites choses irritantes du quotidien. Un des grands objectifs est de fidéliser ses collaborateurs et pour cela il est inévitable de leur laisser la parole. La solution passe nécessairement par un temps destiné à l’écoute et à la création de solutions adaptées. Ce sont eux qui vont avant tout pouvoir nous renseigner des problèmes touchant à leur épanouissement au travail.

Je vous laisse donc lire l’article suivant : https://www.focusrh.com/strategie-rh/mobilite-interne-fidelisation-des-salaries/des-comites-irritants-pour-ameliorer-la-communication-en-entreprise-31354.html

Il nous donne quelques clés simples afin d’améliorer les situations incommodantes voire contraignantes dans l’exercice de nos fonctions.

Article par Charly Aubry

L’égalité Femme Homme

Fin 2017, Macron annonce : « l’égalité femmes-hommes a été désignée grande cause nationale du quinquennat. ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, face aux différences sur les salaires, le temps de travail et les postes de direction. Ainsi, d’ici 2022 de nouvelles mesures vont être mises en place : un logiciel obligatoire, un renforcement de l’inspection du travail, un rôle venant de la fonction RH…

https://www.parlonsrh.com/parite-homme-femme-marche-emploi/

https://www.parlonsrh.com/parite-homme-femme-marche-emploi/

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article sur parlons rh : https://www.parlonsrh.com/egalite-femmes-hommes-en-entreprise-un-chantier-en-construction/

Par Amélie CHABOT

A vos crayons !!! avec Margot Husson facilitatrice graphique

Crédit photo : Margot HUSSON

A l’heure du numérique, des powerpoint intempestifs et autres supports de présentation… si on faisait une pause. Respirez, reprenez vos crayons pour découvrir la FACILITATION GRAPHIQUE.

Le but de cette méthode, faire sortir les idées des têtes et les porter aux yeux des individus, créer un visuel au service de tous, stimuler un travail de groupe et favoriser l’intelligence collective.

Après nous avoir décomplexés du crayon, Margot Husson nous a fait découvrir quelques techniques simples et rapides à mettre en place.

Un outil qui n’a rien d’un gadget ! Très utile aussi bien pour du management et de événementiel qu’à l’occasion d’une assemblée générale, un séminaire ou encore des tables rondes.

La facilitation graphique selon Margot HUSSON

Cette intervention restera une bouffée d’air créative, et un bagage supplémentaire pour notre futur métier dans les ressources humaines.

Merci à Margot pour son intervention.

LP GRH parce que… LPlus Grande Richesse est Humaine